lexpress.fr / found 645 days ago

Sauter sa pause déjeuner, c'est travailler 16 jours gratuit

Un salarié zélé, adepte du sandwich avalé devant l'écran en guise de pause déjeuner, offre à son employeur 128 heures de travail non rémunéré, ont calculé des chercheurs britanniques.